Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 17:04

L’îlot de Coz-Castel dans les « Glazennou »

kermorvan-et-coz-castel024.jpg

Lors du salon « La Mer en Livres » au Conquet les 30 avril et 1er mai 2011, j’ai été questionné au sujet de petite île « déserte » que l’on peut atteindre à marée basse dans la ria du Conquet légèrement à l’est de l’ancienne usine de Poulconq.

coz-castel-maree-haute004.jpg

Coz Castel qui est son nom, signifie en breton Vieux Château, il y a, paraît-il une différence d’époque si l’on se trouve en présence d’un lieu appelé Castel Coz, château vieux. Je laisse aux spécialistes le soin de nous éclairer là-dessus.

Les « glazennou », le mot vient de glazenn = pelouse, gazon, en raison de la végétation verte et rase qui recouvre un plateau de vase durcie, parcouru par des « canyons » étroits et profonds, (il y a encore quelques années de 2 mètres ou plus), s’effondrant et se planifiant régulièrement. Le tout est recouvert à marée haute .

Observons quelques cartes anciennes :

 Bachot--1624-DETAIL---Copie.jpg

Carte de Jérôme Bachot 1624, (orientée nord en bas, sud en haut), détail. Le Coz Castel est mentionné sous l’appellation « Isle du Chãu ». Ceci ne permet pas de distinguer si le cartographe signale l’îlot comme appartenant au château de Kerjan plus à l’est, ou comme portant un château. 

 

Delavoye4-V-1675---detail.jpg

Une des cartes de Delavoye, géographe de Louis XIV, dessinée vers 1675. Ici la légende est en français,  Isle du Vieux Châtel, le ruisseau de Kerjan et celui de Trébabu confluent au nord de l’îlot. Le château de Kerjan est dessiné , la pointe de Pen ar Vir (Penver) signalée. Une chaussée portant un moulin à marée barre la sortie de l’étang de Kerjan.

Conquet--1816---Beautemps-Beaupre.jpg

Plan du port du Conquet – Beautemps-Beaupré 1816, détail. Marée basse, deux ruisseaux sortent de l’étang de Kerjan par le déversoir du moulin, l’un conflue à Pen ar Vir avec celui venant de Trébabu, l’autre les rejoint à l’est immédiat du Coz-Castel, qui est encerclé d’eau.

feuille-A2-detail-1841---Copie.jpg

Cadastre de 1841, l'îlot n'y est pas, et il n'est toujours pas répertorié sous un numéro de parcelle en 2011.

  

 etat-major-cozcastel-kerjan.jpg

Carte d'état-major de 1907, les deux ruisseaux confluent au sud de l'îlot de Coz Castel dont l'élévation est notée 7,8 mètres au-dessus du fond, à sec.

 

Les sondages de l’automne 1992, faits dans le cadre d’un inventaire du patrimoine conquétois. Acteurs : Armand Cudennec, colonel d’artillerie en retraite, peintre et archéologue amateur et Jean-Pierre Clochon, administrateur du musée d’Histoire Locale.

Première constatation : l’îlot de Coz Castel n’a jamais été cadastré. Pas plus sur Le Conquet que Ploumoguer ou Trébabu et il ne l’est toujours pas (2011).

Avec l’autorisation du maire du Conquet et l’accord de la direction des services archéologiques départementaux, le défrichement du sommet de la butte a pu s’effectuer. Il s’agissait pour nous de mettre à jour d’éventuelles traces d’occupation et en particulier de découvrir les restes d’une éventuelle construction militaire, genre tour ou petit corps de garde, justifiant le nom de l’îlot.

Le Coz Castel mesure dans son plus grand axe 35 m, pour 28 m dans sa petite largeur (nord-sud). Pour une hauteur au-dessus du sable à marée basse d’environ 7 à 8 mètres.

 

Extraits du rapport d’Armand Cudennec, communiqué au service archéologique départemental.

"La première « découverte » fut celle de l’emplacement d’un four à soude (XIXe ou début XXe), Nous avons rouvert la tranchée en vain, toutes les dalles de parement avaient disparu. Par contre la terre végétale qui comblait partiellement la fosse nous a livré quelques galets de silex comparables à ceux que l’on peut trouver sur l’estran autour de l’îlot.

 coz-cast-plan-general.jpg

Plan général dressé par Armand Cudennec. Les dessins particuliers de détails, sont difficiles à transcrire ici.

 

En décapant la terre végétale un peu plus largement nous avons fait trois constatations :

- 1/ cette terre est truffée de débris d’ardoises dont certains portent un trou de pointe, c’est la première confirmation de la présence sur le site d’une construction ancienne assez soignée. (On nous avait signalé l’existence d’un abri de goémonier sur le Coz Castel entre les deux guerres, mais ces « saisonniers » ne couvraient pas les toits de leurs cabanes d’ardoises).

- 2/ quelques pierres du type moellon reposent sur le sol argileux sous-jacent. Elles fournissent des alignements encore incohérents, compte-tenu de la faible surface prospectée. S’agit-il des soubassements d’une tour qu’évoque le nom de Coz Castel et qui se devine par le sommet bien circulaire de l’îlot, d’un diamètre approximatif de 8 mètres.

- 3/ la terre végétale nous a encore livré des « galets aménagés ». Nous pensons que leur présence dans la couche supérieure est le résultat des terrassements successifs de la tour médiévale et du four à soude. Le gisement se situant vers le centre de l’îlot, à quatre ou cinq mètres au-dessus des hautes marées doit pouvoir exclure tout risque de confusion avec des délestages de bateaux de commerce au temps de la voile.

La similitude de tous ces galets ne peut à notre avis être le simple fait du hasard, d’autant que presque toutes les arêtes sont marquées de micro-fractures de percussion, ainsi que les talons du cortex. En ce cas les silex trouvés précédemment sur l’estran-ouest sont vraisemblablement les témoins d’un sol peu à peu grignoté par la mer. Certains galets de quartzite semblent avoir été aussi aménagés".

(Ndlr, j'ai un cageot d'échantillons divers provenant de ces sondages)

 

A la suite de ce courrier daté du 2 novembre 1992, monsieur Le Goffic, archéologue départemental du Finistère,  venu sur place visiter le site et expertiser les galets de silex a considéré qu’il ne s’agissait que de lest abandonné par des bateaux, donc sans intérêt.

 

Après cette conclusion, nous avons continué quelques temps à dégager ce qui nous paraissait être la base d’une tour, ramassant toujours beaucoup de débris d’ardoises, dont une assez grosse percée d’un trou, et des restes d’un ciment blanc-gris, très grossier confectionné à base de sable coquillier.

 

Si le site avait intéressé les archéologues « professionnels », nous aurions continué à y travailler sous leur contrôle, ou bien ils y auraient ouvert un chantier de fouilles officielles. Comme ce ne fut  pas le cas, contents d’avoir de façon quasi certaine, localisé une petite tour de guet, nous avons laissé la végétation reprendre possession du Coz Castel.

  coz-cast-four.jpg

 L'emplacement du four à goémon dégagé des broussailles. Toutes les dalles de parement fond et côtés avaient disparu.  Dans la terre meuble nous avons trouvé quantité de galets de silex et morceaux de quartz, pour beaucoup paraissant avoir été apprêtés.

Une tour pour quoi faire ?

A mon avis, cette tour ou bien était un poste avancé du château de Kerjan-Mol (peu probable?) ou bien était chargée de surveiller le passage à gué qui existait là entre la rive sud (direction Saint-Mathieu) et la rive nord de la ria du Conquet vers les "Abers". Ou peut-être était-elle  un relais dans un réseau de tours d’observations, situées plus en aval dans la ria, depuis l’ouverture sur le chenal du Four,  destinées à véhiculer par signaux optiques ou sonores l’approche d’ennemis, vers Kerjan et l'intérieur des terres. 

 

Gué ou écluse à poissons?

Entre l'extrémité Est des bâtiments de Poulconq et le Coz Castel, un aménagement de grosses pierres traverse le ruisseau actuel. Est-ce un gué établi par les goémoniers quand ils occupaient l'îlot? mais comme les blocs canalisent le courant en le renforçant on peut penser à un barrage destiné à capturer des poissons à la descendante avec un filet tendu dans la passe étroite? J'aimerais être renseigné.

coz-castel-gue-ou-ecluse.jpg 

 

L'îlot de Coz Castel, est connu aussi au Conquet sous le nom d'île aux Puces, d'île au Trésor... terrain de jeux et d'aventures pour les enfants avant d'être enfoui sous une dense et épineuse végétation. Cet article réveillera peut-être des souvenirs chez certains d'entre vous.

             coz-castel-suite018.jpg                                                             

 Photos couleur, Jpc (1er et 2 mai 2011).  FIN PROVISOIRE DE L'ARTICLE.

  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • : Sujet : histoire locale du Conquet et histoire maritime d'un point de vue plus général. Mise en ligne de mes dossiers constitués à partir de recherches dans toutes sortes de documents et d'archives depuis 1970. Je demande seulement qu'en cas d'utilisation de tout ou partie d'un dossier, la source en soit citée, et que pour une utilisation commerciale j'en sois informé. JPC
  • Contact

Recherche