Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 15:00


LE CONQUET

        JEUX INTER-QUARTIERS

                                          26 JUIN 1966

 

Au mois d’avril 1966, on assiste au Conquet à la relance du Syndicat d’Initiative, et à la création d’un Comité des Fêtes. Paul Roué est élu président du comité, assisté de René Le Treut,  vice-président, de madame d’Hervé, secrétaire, de Yves Toullec secrétaire-adjoint etc…

Réunis le 10 mai à la mairie, les deux organismes évoquent un programme de manifestations estivales envisageables : fête inter-quartiers, feu d’artifice, fête folklorique, régates…

 

Tous se mettent d’accord pour commencer par des « Jeux inter-quartiers » la date est fixée au dimanche 26 juin, à 14h30, place de l’Eglise.

 

Au programme :

 

-Tir à la corde, quand 3 joueurs d’une équipe ont passé sous le jet d’eau, l’équipe adverse est déclarée vainqueur.

 

-Bataille de polochons, sur une poutre. Equipes de 5 joueurs, le dernier joueur restant sur la poutre donne la victoire à son équipe.

 

-Concours de buveurs de lait, chaque équipe comporte une jeune fille et un gars. Il faut effectuer un parcours en landau, monter sur le podium, mettre la bavette au buveur, l’asseoir sur les genoux et lui donner le biberon.

 

-Remplissage de bouteilles, minimum 3 joueurs par équipe. Le trajet se fait à vélo en tenant un verre d’une main. Aller prendre de l’eau au seau, le transvaser dans une bouteille, les joueurs se relaient quand ils veulent.

 

-Basket-ball à vélo, 6 joueurs par équipe. Passer à une distance indiquée du panier, lancer le ballon dans le panier sans mettre pied à terre. Est déclarée gagnante l’équipe qui aura mis le plus de ballons dans le panier. Chaque fois qu’un joueur met pied à terre, on enlève un point à son équipe.

 

-Jeu des costauds, 1 joueur par équipe. Les 2 adversaires  attachés par la ceinture à une corde coulissant dans une poulie doivent prendre des objets placés sur une table ou un tabouret et les déposer sur une autre table placée à une certaine distance. Est déclaré vainqueur le joueur qui aura placé le premier deux objets sur la table.

 

-Course avec des pneus, ou transport de pneus. 3 joueurs par équipe, épreuve chronométrée. Un tas de 12 pneus à transporter 2 par 2 en les faisant rouler. Le trajet à parcourir est indiqué. L’épreuve est terminée quand les pneus sont remis en place comme au départ.

 

-Gymkana en cyclo. 2 joueurs par équipe. 1 joueur près d’une table où sont disposés des objets. Il doit en placer un sur le plateau que tient à la main son coéquipier, chaque fois que celui-ci passe devant lui. Est déclaré vainqueur celui qui a ramené le plus d’objets dans le meilleur temps. Pénalisation de 5 secondes chaque fois que le cyclomotoriste mettra pied à terre ou pour chaque objet qui tombe.

 

-Voiture chargée,  2 joueurs par équipe. Effectuer un circuit en chargeant un certain nombre d’objets disparates dans une voiture à bras. Epreuve chronométrée. Pénalisation de 10 secondes pour tout objet non ramené.

 

-Epreuve culturelle, 20 questions par enveloppe. Temps maximum pour répondre aux questions 6 minutes. 

 

Bientôt quatre équipes furent inscrites : La digue, la campagne, la ville-Est, la ville-Ouest. Les récompenses annoncées, pour l’équipe gagnante 100 francs, pour la seconde 50 francs, pour la troisième 30 francs, pour la quatrième 20 francs

 

Le mardi 28 juin, le « Télégramme » titrait : « Jeux inter-quartiers du Conquet : une belle réussite ».

 

« Ciel gris et menaçant certes tout au long de cet après-midi de dimanche. Cependant un public nombreux et intéressé, des équipes jouant dans le meilleur esprit et une organisation parfaite ont fait remporter un beau succès aux fêtes inter-quartiers locales.

 

A la bataille de polochons on vit se distinguer l’équipe des marins-pêcheurs, avec particulièrement le sympathique et robuste matelot « Miche » le Lorrain qui a préféré la grande bleue à sa province natale.

 

Le tir à la corde souleva l’enthousiasme du public, chacun encourageant les défenseurs de son quartier, scandant en cadence de bruyants « ho-hisse ».  On assista à des luttes épiques dans le « jeu des costauds » où Pierrot Richou, nouveau retraité de la « traction SNCF » fit honneur à son ancien métier en disposant, non sans efforts, de son courageux adversaire, Job André.

De son côté, Jean Larsonneur, représentant Le Conquet dans les machines du leader-ship « France », éliminait en finale le valeureux Félicien Dupont, de l’équipe du port qui, très décontracté, (un peu trop peut-être) n’avait pas quitté sa cigarette tout au long de la dure épreuve.

 

Aux traditionnelles questions culturelles menées par Yves Toullec, plein de malice dans ses interrogations (n’est-il pas directeur d’école ! certains de nos intellectuels séchèrent sur des questions bien simples pourtant. Telle celle-ci : une île célèbre de l’océan Atlantique ? mais Béniguet voyons !  Est-il besoin de rappeler le fameux et historique défilé des Conquétois dans les rues de Brest le 14 mai 1965. (Voir dans ce blog « Béniguet, champ de tir ? »).

 ftes-quart-66.jpg


Le comité et les équipes lors de la remise des prix. Photo Le Télégramme

















De nombreuses personnalités suivirent le déroulement des épreuves…

 

Vers 18h, monsieur Paul Roué, l’actif président du Comité des Fêtes, remettait aux équipes les prix attribués.

Première équipe au classement : celle du quartier Ville-Est, composée de Guy Menguy, Pierre et Michel Kermarrec, Richou (père et fils), Maurice Lansonneur, Pierrot Lucas, Jean Larsonneur, Joël Raguénès, R. Lunven.

Deuxième équipe : celle du port, avec Roland Kernéis, Jacques et Jo Larsonneur, Lucien Le Bras, Jean-Yves Le Guen etc…

Troisième équipe, celle de Ville-Ouest, avec Job André, Michel Gac, Auguste Bossard etc…

Puis en lanterne rouge, malgré leur courage, les équipiers de Banlieue-Campagne, pourtant bien entraînés par Michel Léon, Eugène Paugam, P. Hobé, Claude Le Hir etc… (Eugène Paugam et l’équipe de Lochrist, remporteront le tournoi en 1967, à Lochrist précisément)

 

Nous ne pouvons que féliciter  le dévoué Comité des Fêtes et Joël Bastard (Radio-Conquet) qui s’est dépensé sans compter au micro.

 

Le service d’ordre discrètement assuré par messieurs Tanguy, gendarme et Emile Trébaol, garde-champêtre  fut des mieux assurés.

 

Ajoutons qu’à l’Ambiance, le Comité des Œuvres Laïques du Conquet, Roland Saos, président, Daniel Odeyé, vice-président, Cadiou trésorier et J. Le Corvaisier  secrétaire, avait de son côté organisé une matinée dansante au profit des œuvres sociales. Elle fut aussi une jolie réussite, à la satisfaction des nombreux couples qui ont participé et, des organisateurs.

 

Souhaitons que Le Conquet soit aussi favorisé en distractions chaque dimanche.

 

 L’article du Télégramme n’est pas signé mais je pense qu’à l’époque le correspondant local était Louis Jestin.

 

 

A la suite de ce succès, une grande fête nautique inter-plages s’est déroulée au port, à proximité de la digue Saint-Christophe, le dimanche 31 juillet 1966.

 

Quatre équipes, le port, Blancs-Sablons 1 et 2, et Portez, rassemblant 35 concurrents, se sont affrontées dans des épreuves comme : tir à la corde en canot, bataille de polochons sur une poutre placée au-dessus de l’eau entre deux annexes, relais à la nage, course à la godille etc…

 

L’équipe du port conduite par Roland Kernéis, l’a emporté devant Blancs-Sablons 1 de Jean-Yves Kermarrec, Blanc-Sablons 2 de Pierre Le Bihan et Portez de Bernard Morinay et Marc Gillier.

 

 

 ftes-quart-66-001.jpg

 

 Deux concurrents s'affrontent à coups de polochons sur un madrier établi entre deux canots

Photo Le Télégramme 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                          
                                                                                                                       JPC, janvier 2010.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Treut 19/01/2014 10:27

Des souvenirs très flous, mais l'été à cette époque au Conquet... Mon papa faisait partie du comité des fêtes , je me réjouissais à l'idée des "événements",et préparatifs de ces jeux d'été .
Les
jeux ont pris de l'importance et quand je suis revenue au Conquet l'été 1 984 , c'était magique...mais maintenant ? C'est moi qui aimerais connaître le déroulement .
https://itunes.apple.com/fr/album/the-u.s.-albums/id779094627

Le Treut 19/01/2014 10:24

Des souvenirs très flous, mais l'été à cette époque au Conquet... Mon papa faisait partie du comité des fêtes , je me réjouissais à l'idée des "événements",et préparatifs de ces jeux d'été . Les
jeux ont pris de l'importance et quand je suis revenue au Conquet l'été 1 984 , c'était magique...mais maintenant ? C'est moi qui aimerais connaître le déroulement .
https://itunes.apple.com/fr/album/the-u.s.-albums/id779094627

Présentation

  • : Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • : Sujet : histoire locale du Conquet et histoire maritime d'un point de vue plus général. Mise en ligne de mes dossiers constitués à partir de recherches dans toutes sortes de documents et d'archives depuis 1970. Je demande seulement qu'en cas d'utilisation de tout ou partie d'un dossier, la source en soit citée, et que pour une utilisation commerciale j'en sois informé. JPC
  • Contact

Recherche