Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 10:08

Controverse à propos de l’Enez-Eussa (premier du nom)

 

Dans un article de ce blog en mars 2009,  concernant le vapeur mis sur la ligne Brest-Ouessant en 1924, j’ai repris l’opinion jusque là admise que le bateau était :

 

« Un yacht royal saisi comme prise de guerre

Ferdinand 1er de Saxe-Cobourg, né à Vienne en 1861, fut prince régnant de Bulgarie de 1887 à 1908, puis tsar de Bulgarie de 1908 à 1918. Lors de la première guerre mondiale, la Bulgarie choisit le camp allemand, elle capitulera quelques semaines avant l’armistice du 11 novembre 1918.

Comme tous les pays vaincus par les Alliés, la Bulgarie est soumise au paiement de dommages de guerre, et à la confiscation de navires. Le yacht personnel de Ferdinand 1er  devenu ravitailleur de sous-marins allemands,  fait partie des bateaux saisis, 

Ce vapeur, le Yoskil (peut-être un prénom d’Europe Centrale), a été construit en Ecosse en 1905, aux chantiers Loebnitz  C°, de Renfrew près de Glasgow. C’est une unité de 39 mètres de long, pour 6,30 mètres de large et 3 mètres de tirant d’eau, propulsée par une machine à vapeur de 250 hp  .etc… » 

Monsieur Jean Michel Thévenin que je remercie de son intervention, m’apporte ce 15 janvier 2015, un éclairage différent sur les origines du bateau « construit à Renfrew en Ecosse, mais sous le nom de Beryl  pour le compte de la Compagnie Mexicaine de Vapeurs, enregistré à Vera Cruz et destiné au transport de passagers. En 1915 il est rebaptisé Yoskyl par son nouveau propriétaire la Compagnie Anglo-Mexicaine des Pétroles et basé à Nassau aux Bahamas.

En 1917 il est racheté par le gouvernement français qui a besoin de petites unités pour la surveillance des côtes. Le navire est alors affecté à Brest dans la 5e Escadrille de patrouille du port sous le nom de Coccinelle…. »

 

Dans le but de corriger mon écrit j’ai donc fait de rapides recherches :

 

Si on consulte le site web : http://www.clydeships.co.uk/view.php?ref=11277 et différents sites liés à la famille Pearson :

Le début de carrière du navire est bien confirmé : lancé le 25 janvier 1906 par Löbnitz and Co Renfrew, comme Beryl sous pavillon mexicain pour Compania Mexicana de Vapor del Aquila Mexico-City, port d’attache Veracruz,  qui deviendra la Mexican Eagle Petroleum and Co, une des sociétés de la compagnie Samuel Pearson and son, Ltd, London.

 

La S. Pearson est alors une multinationale qui construit des chantiers navals, des ports, des voies de chemin de fer n’importe où dans le monde et qui exploite des champs pétrolifères.au Mexique  A l’époque qui nous occupe, le manager en est Weetman Dickinson Pearson, son fils Weetman Harold Pearson s’est marié en 1905 avec Agnès Beryl Spencer-Churchill, (petite fille du 6ème duc de Marlborough) d’où le premier nom du vapeur. Le couple en 1906 a eu une fille Daisy Yoskyl Consuelo Pearson, second nom du bateau en 1908 ou 1915 ( ?)

Au début de la Première Guerre Mondiale, Weetman Dickinson Pearson est en Angleterre, en janvier 1917 Lloyd George lui confie la présidence du « Air board ».

A cette date le Yoskyl doit être revenu en Angleterre, c’est sans doute alors que la marine française en fait l’acquisition pour la 5e Flottille de Patrouilleurs sous le nom de Coccinelle 1  (ex anglais)….

 

Le site « clydeships » cité plus haut  propose des photos du navire, dont deux sont extraites de mon blog 

Pour la suite voir le Blog « Recherches historiques Le Conquet du 02.03.2009 »

 

Complément :

On peut trouver à l’adresse Web :  http://channelislandsshipping.je/page72.html une évocation et des photos de l’Enez-Eussa au temps où il s’appelait Celuta

 

Reste à savoir pourquoi et comment un lien a pu être fait entre l’Enez-Eussa et l’archiduc Ferdinand de Bulgarie. Une des premières mentions que j’en ai se trouve dans les Cahiers de l’Iroise d’avril-juin 1961, « Ouessant au bout du monde », article de Michel Geistdoerfer.

Et dans « Ouessant l’île sentinelle »  1997, l’auteure, Françoise Péron précise que l’archiduc devenu tsar, utilisait son yacht sur le lac Léman.

Entre temps de nombreux articles ont repris cette « prétendue ( ?) » origine.

 

 Le-Conquet-001.jpg

Photo communiquée par monsieur Priol. L'Enez entre 1950 et 60.

 

Monsieur Thévenin que je remercie une nouvelle fois a le mérite de nous faire rectifier une légende, qui sûrement est venue de quelque part. Je compte sur les lecteurs de ce blog pour poursuivre l’enquête.

 

                                                                                   JPC : 3 février 2015

 

PS. Je demande aux lecteurs qui laissent des commentaires dans les espaces prévus sur ce blog de m'y communiquer leur ads mail, sinon je suis dans l'incapacité de leur répondre. Merci. JPC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Caddie Chemla 03/10/2015 18:26

Ok : http://www.dominique59121.skyrock.com

Caddie Chemla 01/09/2015 23:52

http://www.disparusdemourmelon.org

Présentation

  • : Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • : Sujet : histoire locale du Conquet et histoire maritime d'un point de vue plus général. Mise en ligne de mes dossiers constitués à partir de recherches dans toutes sortes de documents et d'archives depuis 1970. Je demande seulement qu'en cas d'utilisation de tout ou partie d'un dossier, la source en soit citée, et que pour une utilisation commerciale j'en sois informé. JPC
  • Contact

Recherche