Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 09:12

A PROPOS D'UNE ASSIETTE

Il y a quelques mois, le patron d’un fileyeur conquétois a offert à la SNSM du Conquet, pour être mise sous vitrine dans la salle d’exposition de l’ancien abri du canot de sauvetage, une assiette remontée dans ses filets. J’ai pensé qu’il pouvait être intéressant d’en trouver le fabricant.

 

Cette assiette blanche, sans décorations ou motifs, à laquelle sont encore attachées quelques concrétions calcaires, porte au revers un timbre de fabrique :

 

G Vl  R

 

G.L ASHWORTH & BROS UP

HANLEY

1950

 

 



La manufacture d’Hanley
d’où est sortie l’assiette en 1950, remonte au milieu du XIXe siècle. Les potiers du Staffordshire (au centre nord de l’Angleterre), entre Manchester et Birmingham, utilisaient une argile, l’ironstone china
, qui donnait des pièces de vaisselle en porcelaine, très dures, résistantes, spécialement adaptées dans un style ornemental simplifié ou absent, à l’usage intensif des compagnies de navigation, des hôtels, des collèges etc, mais qui décorées de motifs raffinés étaient appréciées par les classes aisées de la bourgeoisie et de la noblesse anglaise.

 

La fabrique dirigée par Francis Morley qui avait acheté le matériel et les cartons du célèbre potier J.C Mason (1813), s’est installée dans Broad Street à Hanley (Staffordshire) en 1848. La famille Ashworth, a succédé à Morley. George L. Ashworth a associé nom à Bros, tel qu’il figure sur l’assiette.
A moins que Bros ne soit une abréviation pour "Brothers" (Frères) ?

La raison sociale est restée inscrite sur le fronton du bâtiment jusqu’en 1968.

 

 






La manufacture
d'Hanley.
(Image Internet)














La pièce repêchée en mer provient donc, ou bien de la vaisselle utilisée pour l’usage du bord d’un navire naufragé, ou bien d’un lot transporté en caisses pour l’exportation et faisant partie d’une cargaison coulée, ou bien du geste d’un maladroit qui l’a laissée tomber par-dessus bord.

 

Le saura-t-on jamais ?



A PROPOS D'UN COL DE CRUCHE

Lors d'une vérification des chaînes de mouillage de la vedette La Louve, sur rade du Conquet, il y a quelques semaines, un plongeur SNSM a découvert au fond, un col de petite cruche à anse.

Un spécialiste pourra peut-être identifier et dater l'objet dont l'ancienneté n'est pas prouvée.

 Col de cruche à anse, salle d'exposition SNSM, ancien abri
du canot de sauvetage.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • : Sujet : histoire locale du Conquet et histoire maritime d'un point de vue plus général. Mise en ligne de mes dossiers constitués à partir de recherches dans toutes sortes de documents et d'archives depuis 1970. Je demande seulement qu'en cas d'utilisation de tout ou partie d'un dossier, la source en soit citée, et que pour une utilisation commerciale j'en sois informé. JPC
  • Contact

Recherche