Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 17:22

A PROPOS D’UN EX-VOTO :

 

Dans le livre : La vie du Vénérable Dom Michel Le Nobletz par le Vénérable Père Maunoir de la compagnie de Jésus. Edition du chanoine H. Perennès,  Saint-Brieuc 1934, page 389 figure sous une reproduction de tableau, la légende :

 

Ex voto se trouvant dans la salle du presbytère de Plouguerneau et portant l’inscription suivante : vœu fait par Michel Trébaol du Conquet à Dom Michel Le Nobletz son parrain, « estant en grand danger sur les côtes d’Espaigne le 30e de novembre 1668. »

 

J’avais sans succès dans les années 1980, interrogé le presbytère de Plouguerneau sur l’existence du tableau. Nul ne semblait le connaître. Mais, par hasard, en 2001, visitant le Musée des Missions à Grouanec (29), j’ai vu le tableau posé contre un mur. Il m’a été permis de le photographier.


C’est un ex-voto maritime de facture très classique, un bateau en situation périlleuse, l’intercesseur (en l’occurrence Dom Michel Le Nobletz), décédé en 1652, « en odeur de sainteté » et,  une « Vierge à l’Enfant » dans le coin supérieur droit, dirigeant un large rayon lumineux sur les mains du prêtre en prière.

  







(Détail du tableau, en noir et blanc pour rendre le vaisseau plus visible)




Concernant Michel Trébaol, nous disposons d’une copie de contrat d’affrètement d’une barque dans le port du Conquet nommée la Françoise, dont Michel Trébaol était le maître, une dizaine d’années avant l’évènement qui a motivé l’ex-voto. Ce n’est sans doute pas le même bateau, mais c’est le même marin.

 

Charte-partie de la Françoise 1657

Comparution de Olivier Torledan, sieur de Kerleau demeurant à Brest et de nobles gens Michel Kerros, Yves Lannuzel sieur de Kervizien, Michel Trébaol, sire Jean Corre seigneur de ? qui sont propriétaires et portionnaires d’une frégate la Françoise de 20 tonneaux environ, étant actuellement dans le port du Conquet.

Michel Trébaol est le maître de la barque qui doit partir à Pont-Labbé charger du blé et de l’orge à destination de la Manche de Bristol (Angleterre), il touchera 19 livres pour son chapeau*. Le retour de la Françoise est prévu sur Brest.

« Chapeau » : prime donnée au capitaine pour qu’il prenne le meilleur soin de la marchandise qui lui est confiée.

Comme on peut le remarquer, les Conquétois au XVIIe siècle, couraient les mers avec de fort petits bateaux. (J'en reparlerai). JPC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • : Sujet : histoire locale du Conquet et histoire maritime d'un point de vue plus général. Mise en ligne de mes dossiers constitués à partir de recherches dans toutes sortes de documents et d'archives depuis 1970. Je demande seulement qu'en cas d'utilisation de tout ou partie d'un dossier, la source en soit citée, et que pour une utilisation commerciale j'en sois informé. JPC
  • Contact

Recherche