Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 18:23

BENIGUET AU XIXe SIECLE

En 1822, l'île appartient aux Mazé-Launay,  vieille famille bourgeoise du Conquet. Les terres sont cultivées par un fermier, celui-ci a cette même année la pénible tâche d'enterrer les corps des victimes du naufrage du brick "La Bonne Mère" de Dunkerque, péri aux abords de Beniguet.

Le 23 décembre 1840, Corolleur finissant l'année suivante son contrat de fermage, Christien Joseph Marie  Mazé-Launay, négociant, propriétaire,  passe un bail avec François Causeur, époux de Marie Jeanne Gilet, alors cultivateurs à l'île de Balanec.

(Ndlr,   JP Clochon : François Causeur est mon trisaïeul maternel)

 

L'essentiel de l'accord entre parties se résume ainsi :

 

Le preneur s'oblige à payer et rendre au domicile de mademoiselle Launay au Conquet la somme de huit cent francs par an en numéraire métallique ; il fournira et rendra à chaque 29 septembre (Saint Michel) six hectolitres de seigle de bonne qualité, il nourrira  pendant la durée du bail six moutons appartenant aux bailleurs et portera chaque mois chez mademoiselle Launay un couple de lapins. Il prendra pour l'engrais des terres tout le goémon qu'il voudra, mais ne pourra jamais en vendre ni en laisser prendre par d'autres sans le consentement du propriétaire.

 

Causeur se chargera de l'incinération du varec'h non employé comme engrais et s'oblige à fabriquer annuellement 75 à 100 000 kilos de soude de bonne qualité. Les livraisons se feront à monsieur Launay pendant le mois de novembre de chaque année.

 

Monsieur Launay se réserve la maison couverte d'ardoises pour l'habiter quand il voudra. Tous les autres édifices: maisons, crèches, écuries... sont compris dans la jouissance du fermier. Causeur et sa famille pourront s'installer à Beniguet à la sortie de Corolleur à la St Michel 1841.

 

Pendant de longues années  la famille Launay va se contenter d'exporter par sloups de cabotage, la soude à destination des verreries de Rouen ou de la vendre à l'usine Tissier.

 

En 1875, Albert Mazé Launay décide de fonder une usine d'iode au Petit-Cosquer en Kerhuon. Des gabares qui lui appartiennent font la navette entre Beniguet et l'usine "Kerhorre". L'iode se vend cher, les affaires prospèrent jusqu'au jour où en 1885 une faillite retentissante, orchestrée par la concurrence, le ruine. L'usine ferme, les biens Mazé-Launay sont vendus, en particulier la grande maison de maître qui deviendra l'hôtel du Gué Fleuri. Par la suite la soude brute de Beniguet ira en totalité à l'usine Tissier du Conquet.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • : Sujet : histoire locale du Conquet et histoire maritime d'un point de vue plus général. Mise en ligne de mes dossiers constitués à partir de recherches dans toutes sortes de documents et d'archives depuis 1970. Je demande seulement qu'en cas d'utilisation de tout ou partie d'un dossier, la source en soit citée, et que pour une utilisation commerciale j'en sois informé. JPC
  • Contact

Recherche