Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 16:00

 

LES ORIGINES

 

A la fin du moyen-âge, " .. le roi d'Ecosse achète des navires  bretons : un en 1495,  deux en 1504, l'un à Michel Denis, marchand du Conquet, l'autre à Martin Le Naut. Ce dernier lui fait construire au Conquet l'année suivante, la Trésorière qu'il va livrer en Ecosse avec un équipage breton. Martin Le Naut qui n'est payé qu'en plusieurs versements échelonnés en 1505 et 1506, en profite pour obtenir exemption des coutumes sur les cuirs qu'il sort de Dumbarton, de 1504 à 1508, et  sur les cuirs et laines qu'il exporte d'Edimburg en 1508 et 1509.

(Voir Henri Touchard, le Commerce maritime breton à la fin du moyen-âge, annales littéraires de l'université de Nantes, Les Belles Lettres, Paris 1967.)

 

(On retrouve Martin Le Naut, capitaine de La Cordelière au combat devant St Mathieu en 1512)

 

Il est probable que le chantier continue d'exister aux XVIe, XVIIe siècles,  mais je n'en retrouve trace qu'avec les rôles du XVIIIe qui mentionnent Le Conquet comme port de construction de navires.

 

CHANTIER AU XVIIIe  SIECLE

 

Une famille de constructeurs: les Mazé.

 

Novembre-décembre 1739

Inventaire des biens délaissés par défunt René Mazé, veuf de Marie le Mao. Le tuteur des enfants mineurs est Jean Mazé,  frère du défunt. Sont présents Guillaume Mazé de Penzer et Jacques Le Mao de la métairie de Kerjan en Trébabu.

.

On note " bois à la grève du Conquet, la part des mineurs s'élève  400 livres, le surplus qui est une moitié, appartient à Paul Siviniant associé avec le dit René Mazé"

René Mazé est mort au bord de Lopérec en Cornouaille, "où il était allé pour son commerce  et marché de bois qu'il avait au dit Lopérec vers Quimerc'h en société avec Paul Siviniant" Le greffier Le Bihan fait le déplacement à Lopérec en compagnie de Louis Soliman maître charpentier demeurant au Conquet. Nos deux hommes font étape au Faou à l'hôtel de la Croix-Blanche et le lendemain arrivent à Quimerc'h. en fait les bois achetés dans la paroisse de Quimerc'h sont présentement au bord de la rivière de Pont de Buis. Il y a là 32 pieds d'arbres coupés et écarrés, valeur estimée 96 livres, d'autres arbres sont sur la paroisse de St Ségal, il y en a 20 pieds pour 120 livres et sur la grève de Trégarvan près d'Argol le greffier inventorie pour 200 livres d'autres bois.

 

 Estimations des parts de René Mazé dans des barques du Conquet.

 

Nom du navire

Nom du maître

Part

Valeur de la part

ST PIERRE

Tanguy Le Guerrannic

1/32e

50 livres

 

MARIE FRANCOISE

François Le Hir

1/32e

60 livres

 10 sols

STE ANNE

Cézar Daniel

1/24e

124 livres

 

MARIE JEANNE

J. Baptiste Ayraud

1/32e

56 livres

5 sols

ST GUENOLE

Noël Pohon

1/32e

56 livres

 

 

 

 Mazé, suite..

Succession en 1788, Noël Mazé est décédé.

Inventaire et liquidation:

Présents: Marie Gabrielle Petton, veuve de Noël Mazé,

Jean Marie Mazé, maître constructeur de navires, époux de Catherine Le Roi, demeurant ensemble au Croaé

 

Jean Joseph Le Bail et Marie Jeanne Mazé du Conquet

Joseph Marie Quéméneur et Marie Margueritte Mazé demeurant Recouvrance

Gabriel le Stanc et Marie Renée Mazé demeurant Recouvrance

 

Biens et effets de Noël Mazé rachetés pour 50 livres par Jean René Mazé

 

Expertise des biens mobiliers par Sebastien Le Quellec demeurant Poulconq: 140 livres payées sur le champ par Jean Marie Mazé et sa mère.

 

Les Mazé doivent 4 livres 10 sols à la Saint Michel chaque an, à dame Marie Olive Pohon, épouse de noble homme François Tilly de Chef du Bois, ce dessus les héritages dépendant du fief de Poulconq.

Les Mazé sont propriétaires de la maison du Croaé par contrat du 3 avril 1767, consenti par Elisabeth le Veil et noble homme Pohon. Description .. "dans l'endroit nommé Poulyar ou le Croaé, une maison couverte de gleds ayant une porte au levant et une autre au couchant, un appentis ou crèche au bout du midi et un autre au bout du nord, aussi couvert de gleds et contenant y compris le fond sous les édifices dix (illisible) .. et cernés du levant sur la rive de la mer, de la "construction", du midi et d'occident du chemin, et du nord, la terre à Elisabeth Siviniant, épouse du sieur Cottel, ayant leurs fossés tout autour." plus " au dit terroir, un jardin cerné au couchant des terres d'Etienne (illisible), du midi terre à monsieur Le Dall de Kéreon et (illisible)  sur le chemin menant du Conquet à la chapelle Nd de Poulconq, ayant ses fossés au midi et au nord."

Lesquels héritages sont jouis et manoeuvrés par Jean Marie Mazé et femme.

 

Septembre 1792, Jean Marie Mazé achète la maison du Croaé 650 livres et en décembre 1792, il s'affranchit d'une dette de son père à 4 livres 10 sols / an aux Pohon et qui s'élève à 91 livres.

 

Quelques unités construites au Conquet au XVIIIe

Le Coureur, sloup pour Landerneau, 55 tonneaux, construit en 1766 tirant d'eau 2.59 / 2.10 mètres, un pont. Ce bateau qui navigue toujours en 1815 appartient à Lacaze aîné de landerneau, maître François Marie Gourguen de Porspoder

 

La Belle Suzanne, brick, construit en 1768, 58 tonneaux, tirant d'eau 2.91 / 1.62 mètres, un pont. En 1808, il navigue pour le compte de Bazil et Thomas du Conquet, capitaine Jean François Marie jaouen de Porspoder, pour sa défense, nous sommes en temps de guerre, il a un canon.

 

La Fortune, brigantin 90 tonneaux, construit en 1781, un pont, un gaillard, le navire appartient au sieur Febvrier de Brest et société, maître Christien Marie Mazé-Launay du Conquet en 1791.

 

(On construit alors au Conquet selon un rapport de Chardon, conseiller du Roi en mission, trois à quatre navire par an)

 

Eudoxie, brick, 64 tonneaux, construit en 1787, tirant d'eau en charge 2.60 mètres, le bateau qui atraversé la Révolution et l'Empire, est armé le 4 août 1815 pour aller sous le commandement de monsieur Le Sauvage du Havre, au banc de Terre Neuve avec un équipage de 10 hommes. L'armateur est le sieur Abeillé de Brest.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • Le blog de jean.pierre-clochon@wanadoo.fr
  • : Sujet : histoire locale du Conquet et histoire maritime d'un point de vue plus général. Mise en ligne de mes dossiers constitués à partir de recherches dans toutes sortes de documents et d'archives depuis 1970. Je demande seulement qu'en cas d'utilisation de tout ou partie d'un dossier, la source en soit citée, et que pour une utilisation commerciale j'en sois informé. JPC
  • Contact

Recherche